Abdulnasser Gharem

Abdulnasser Gharem

Abdulnasser Gharem est né en 1973 à Kamis Mushait, en Arabie Saoudite, où il vit et travaille aujourd’hui encore. Il a vécu ses premiers contacts avec l’art au al-Miftaha Arts Village, où il a appris la technique de la peinture de paysage et du portrait. Ce n’est que dans un second temps que l’artiste s’est penché sur les nouveaux médiums. Militaire de l’armée saoudienne, Gharem incarne une figure hybride oscillant entre l’obéissance due à l’état et son rôle de porte-parole de la société civile. L'artiste réalise des œuvres relevant du courant de l’art conceptuel, vu comme un instrument d’engagement social et politique : ses œuvres décrivent et approfondissent surtout la question de la situation contemporaine de l’Arabie Saoudite. Dans ses performances, qu’il documente ensuite par ses vidéos, comme The Path (2007) par exemple, Gharem se sert de la ville même comme lieu propice à la critique sociale, en y cherchant souvent la collaboration des différentes communautés.

En 2011, le travail de Gharem a été présenté au sein de la 54e Biennale d’Art de Venise. Parmi ses expositions personnelles, rappelons celles auprès de Edge of Arabia, à Londres (2013), de la Side by Side Gallery de Berlin (2013) et de la XVA Gallery à Dubaï (2010). Ses œuvres ont fait partie de l’exposition « Paroles des images » (2012-13) à Palazzo Grassi.