Anri Sala

Anri Sala

Anri Sala est né en 1974 à Tirana, en Albanie, où il étudie la peinture à l’Académie des beaux-arts au début des années 90. Il continue ensuite sa formation à l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris et au Studio National des Arts Contemporains de Le Fresnoy, à Tourcoing, en France. C’est alors qu’il oriente sa recherche artistique vers la vidéo. Il vit et travaille actuellement à Berlin. En recourant à des genres différents, du clip vidéo au documentaire, Anri Sala fait affleurer à la surface du réel des détails qui, poétiquement transfigurés, révèlent des aspects inhabituels du présent tandis que ses vidéos, qui adoptent très souvent le point de vue de personnages mineurs, traitent des grands thèmes existentiels et transforment de petites narrations en des récits universels. Ses productions s’orientent vers l’enregistrement discret de réalités secrètes ou marginales auxquelles l’image en mouvement attribue une existence fragile, dans un esprit à la fois de documentation et d’enchantement. Si dans les années 90, Sala cherche à brosser le portrait de l’Albanie post-communiste, à partir de 2000, il se penche sur l’étude du son et de la musique, en lien avec les images et l’architecture.

En 2013, Anri Sala a représenté la France lors de la 55e Biennale d’Art de Venise. Parmi les principales expositions personnelles de l’artiste, mentionnons celles à la Haus der Kunst de Munich (2014), du Centre Georges Pompidou à Paris (2012) et de la Serpentine Gallery de Londres (2011). Son travail a été présenté au sein de l’exposition « Paroles des images » (2012-13) à Palazzo Grassi.