Boris Mikhailov

Boris Mikhailov est né en 1938 à Kharkov, en Ukraine. Il vit et travaille aujourd’hui entre son pays d’origine et Berlin. Dès les années 60, il raconte, par le biais de l’œil de son appareil photo, l’Histoire et les histoires d’un pays marqué par le régime communiste, puis par les difficultés de sa reprise sociale et économique. Dans les Red Series (1968–75), par exemple, domine la couleur rouge, référence explicite à l’omniprésence du régime communiste dans la vie quotidienne des individus. Dans la série Luriki, en revanche, Mikhailov applique les couleurs sur les négatifs d’images en noir et blanc, en illustrant ainsi, de manière ironique, la manière dont la propagande soviétique égayait artificiellement des scènes monotones et grises de la vie des prolétaires. Case History, un corpus de plus de 400 photographies publiées en 1999 sous forme de livre, raconte la vie des bomzhes, les sans-toit de Kharkov, les premières victimes de ce système d’oppression sociale. Le corps, souvent nu et véritable protagoniste de son travail, laisse transparaître la vie intime et la vulnérabilité des personnes représentées, en suscitant des réflexions sur la sexualité, sur la vieillesse et sur la mort.

Parmi les expositions personnelles de l’artiste, mentionnons celles qui se sont tenues auprès du musée Madre de Naples (2015), de la CAMERA - Centro Italiano per la Fotografia, à Turin (2015), du Sprengel Museum de Hanovre (2013) et du Museum of Modern Art (MoMA) de New York (2011). Ses œuvres ont été présentées à Palazzo Grassi, à l’occasion de l’exposition ‘Le monde vous appartient’ (2011-12).