Bridget Riley

Bridget Riley est née en 1931 à Londres. Elle fait ses études au Goldsmiths College et au Royal College of Art. Au début de sa recherche, liée à l’art figuratif, elle peint des tableaux tout d’abord dans un style semi-impressionniste, puis pointilliste. En 1960, Riley commence à explorer le potentiel des phénomènes optiques et c’est à ce moment-là qu’elle s’associe à l’Optical Art. À travers la composition de lignes, de cercles et d’autres motifs, elle imprègne ses tableaux d’une sensation d’oscillation, en donnant l’illusion au spectateur de se trouver non pas face à une image fixe, mais face à une image en mouvement. L’artiste elle-même affirme vouloir créer des champs de tension visuelle, en jouant avec les fréquences, le rythme et les effets optiques qui désorientent ceux qui les regardent.

En 1968, Riley a reçu le prix International pour la peinture à la Biennale de Venise. Parmi les expositions personnelles de cette artiste, rappelons celle auprès de l’Art Institute de Chicago (2015) et de la National Gallery (2010-2011) et National Portrait Gallery (2010) de Londres. Son travail a été présenté à Punta della Dogana à l’occasion de l’exposition « Prima Materia » (2013-15).

Static 2 – Prima Materia