Carol Rama

Carol Rama est née en 1918 à Turin, dans une famille bourgeoise italienne. Ses premières aquarelles réalisées dans les années 30 furent tragiquement censurées : Carol Rama était en effet en train d’inventer un langage visuel personnel, en conflit avec la représentation de la sexualité traditionnelle et phallocratique. Le corps féminin de Carol Rama est mutilé et violenté, mais de par sa capacité de séduction, il exprime en même temps le dynamisme et la vitalité. À partir de 1950, Carol Rama se tourne vers l’abstraction et dix ans plus tard, elle s’intéresse à l’art informel, en créant les “bricolages”, des compositions organiques constituées d’œils de verre, d’ongles, de seringues et de fils électriques. En 1970, elle crée les “images-matière”, avec des chambre à air qu’elle coupe et emploie en guise de peinture pour représenter la peau et la chair. Après les années 80, elle revient au figuratif, avec des aquarelles peintes sur des planches d’architecture.

En 2003, la Biennale de Venise lui décerne le Lion d’or pour l’ensemble de son œuvre. En 2007, elle réalise sa dernière pièce, qui clôt sa longue carrière de 70 ans environ. Elle s’est éteinte en septembre 2015.

Bricolage – Slip of the Tongue