Chen Zhen

Chen Zhen est né en 1955 à Shanghaï, en Chine. En 1986, il émigre à New York puis s’installe à Paris, où il suit les cours de l’Institut des Hautes Études en Arts plastiques. Bien que formé initialement comme peintre, il se tourne rapidement vers la sculpture et les installations. En mêlant des objets qui témoignent de l’antique culture orientale à des éléments liés à l'art contemporain occidental, il est l’un des premiers artistes à réfléchir au concept de multiculturalisme. Pour Chen Zhen, l’œuvre naît du dialogue serré entre son contexte visible, autrement dit le tissu social, politique et culturel où elle s’inscrit, et le contexte invisible, c’est-à-dire la mémoire et les origines du lieu. Toute la production de l’artiste est imprégnée du concept de ‘trans-expérience’ qui se fonde sur trois principes : la résidence, l’adaptation, même temporaire, à un milieu différent de celui de sa provenance ; la résonance, la recherche du dialogue et d’affinités avec l’autre ; la résistance, la lutte contre ‘la mono-influence de la culture occidentale’. Il meurt de maladie en 2000.

Parmi les dernières expositions personnelles posthumes consacrées à Chen Zhen, mentionnons celles qui se sont tenues auprès du Rockbund Art Museum, à Shanghaï (2015), de la Frith Street Gallery de Londres (2015) et de la Galerie Perrotin, à Paris (2014). Son travail a été présenté au sein de l’exposition « Eloge du doute » (2011-13) à Punta della Dogana.