Edward Kienholz

Edward Kienholz (Fairfield, États-Unis, 1927 - Hope, États-Unis, 1994) se forme auprès de l’Eastern Washington University, mais sans obtenir le moindre diplôme officiel. En 1957 il fonde à Los Angeles, avec Walter Hopps, la galerie Ferus qui constitue un des centres fondamentaux pour l’art avant-gardiste de la West Coast américaine. La production de Kienholz se compose d’assemblages et de grandes installations qu’il qualifie lui-même de tableaux. Il s’agit de structures complexes formant de véritables environnements qui brossent souvent un portrait atroce et violent des crimes de la société américaine. Roxys (1961), par exemple, représente à l’échelle réelle une maison de tolérance de Las Vegas des années 40, peuplée de sculptures évoquant des femmes-objet portant toutes des traces de violence.

En 1996, le Whitney Museum of American Art de New York consacre à Kienholz une grande rétrospective. Ses œuvres sont conservées dans les collections permanentes des plus grands musées américains, tels le Walker Art Center, au Minnesota, le Museum of Modern Art de New York et le Hirshhorn Museum, à Washington D.C. Son installation Roxys (1961) a été présentée à Punta della Dogana lors de l’exposition « Eloge du doute » (2011-13).