Francesco Lo Savio

La personnalité artistique de Francesco Lo Savio, né à Rome en 1935 et décédé à l’âge de 28 ans, figure parmi les plus complexes de l’histoire de l’art européen d’après-guerre. Lo Savio a anticipé le Minimal art précisément au moment où explosait le plus anti-minimaliste des phénomènes artistiques : le Pop Art. Si ce dernier célèbre les fastes de la consommation de masse, Lo Savio se rattache à la leçon de Mondrian et du Bauhaus. Refusant tout héritage post-romantique et se basant sur sa formation d’architecte, Lo Savio revendique les valeurs de la lumière, de la forme et de l’espace. L’ensemble de sa production artistique remonte essentiellement aux années 1958-63, où il réalise trois cycles de peinture : “Spazio-Luce” (Espace-Lumière), où il se concentre sur l’énergie des formes pures comme le cercle et le carré ; les “Filtri” (Filtres), où il superpose des formes pures en les transformant en “corps de lumière” ; et les “Metalli” (Métaux), où il occupe l’espace physique en recourant à des matériaux et des techniques industriels.

Les œuvres de Francesco Lo Savio ont été exposées à Punta della Dogana dans “Mapping the studio : Artistes de la collection François Pinault” (2009-2011) et "Slip of the Tongue" (2015-2016).

Filtro e rete – Slip of the Tongue

Spazio Luce – Slip of the Tongue