Giovanni Bellini

Giovanni Bellini, qui figure parmi les plus grands peintres de la Renaissance, est né en 1430 environ et a passé toute sa vie à Venise, où il est mort en 1516. Fils du peintre Jacopo Bellini, il appartient, ainsi que son frère Gentile, à la plus grande famille de peintres de Venise, parente aussi avec Andrea Mantegna. Bellini, qui allie le plasticisme métaphysique de Piero della Francesca au réalisme humain de Antonello da Messina, tout comme à la profondeur chromatique typique des peintres de Vénétie, ouvre la voie au mouvement nommé tonalisme. Il intègre en outre les éléments stylistiques de la fin du gothique présents dans toute la peinture de Vénétie de l’époque et assimile la leçon du spatialisme de Mantegna, caractéristique de la Renaissance. Ainsi parvient-il à un résultat résolument original, qui sera à la base de la célèbre peinture vénitienne du XVIe siècle, continuée par Giorgione et Titien, auteurs de grandes toiles où l’espace est rendu par la couleur et la lumière, sans recourir à des architectures en perspective, ni aux nuances de Léonard de Vinci. Probablement est-ce précisément Venise, une ville immergée dans l’eau, qui l’a inspiré. Citons, parmi ses œuvres les plus importantes : La présentation au temple (1460), conservée à la Fondation Querini Stampalia de Venise ; le Retable de Saint-Zacharie (1505), visible dans l’église de San Zaccaria de Venise ; La pietà (1465-1470), acquise par la Pinacothèque de Brera à Milan.

Head of Christ and scroll fragments of a Transfiguration – Slip of the Tongue