Giulio Paolini

Giulio Paolini est né à Gênes en 1940. Il vit et travaille actuellement à Turin. Paolini est reconnu comme l’un des plus grands représentants de l’art conceptuel italien. Dès le début de sa carrière, Paolini s’est particulièrement intéressé au rapport qui s’instaure entre l’artiste, l’objet d’art et le spectateur, et a exploré aussi bien l’acte de la vision que de l’expérimentation de l’œuvre. Ses travaux développent les formes les plus variées : des reproductions photographiques (Jeune en train de regarder Lorenzo Lotto, 1967) aux calques de la statuaire classique (Mimesis, 1975). Paolini se sert, dans un esprit ironique, des instruments de l’artiste, comme le dessin préparatoire (Dessin géométrique, 1960) et le cadre ou la toile renversés (Copie à partir du vrai, 1975) pour parler de l’acte de création et de ses acteurs. À partir des années 70, il crée des scénographies et des costumes pour des spectacles de théâtre ; en outre, l’intérêt qu’il a toujours porté à l’écriture se retrouve dans le grand nombre de textes qui accompagnent sa production artistique.

Mentionnons, parmi les dernières expositions personnelles de cet artiste, celles qui se sont tenues auprès de la Marian Goodman Gallery, à New York (2015) et à la Whitechapel Gallery, à Londres ( 2014), ainsi que sa participation à l’exposition « Vice versa » qui représentait l’Italie à la Biennale de Venise (2013). Ses œuvres ont été présentées à Punta della Dogana à l’occasion de l’exposition « Prima Materia » (2013-15) et à Palazzo Grassi dans le cadre d’« Italics » (2008-2009) et de « Where are We Going? » (2006).

Vedo (La decifrazione del mio campo visivo) – Prima Materia