Giuseppe Penone

Giuseppe Penone

Giuseppe Penone est né en 1947 à Garessio, en Italie. Il vit et travaille entre Paris et Turin. Après ses études à l’Académie des Beaux-arts de Turin, Penone fait ses débuts au sein du mouvement de l’Arte povera. Les recherches de Giuseppe Penone se concentrent sur la nature et sur les processus naturels et sur le rapport qui s’instaure aussi bien entre l’homme et l’environnement qu’entre le corps humain et la matière. La série intitulée Alberi remonte aux années 60 : l’artiste grave des poutres en bois en leur restituant leur forme de troncs, ce qui inverse le processus industriel qui fait de l’arbre une poutre destinée à la construction. Dans les années 70, Penone s’intéresse essentiellement au corps et à sa relation avec le monde extérieur. Dans Rovesciare i propri occhi (1970), l’artiste porte des lentilles de contact réfléchissantes qui, d’un côté, reflètent le paysage et, de l’autre, le greffent directement sur son corps. Dans les années 90, l’artiste inaugure la série Anatomie, des blocs de marbre où affleurent, en surface, des veines minérales et anthropomorphiques.

Parmi les expositions personnelles de Penone figurent celle auprès de la galerie Marian Goodman à New York (2015), du Musée de Grenoble (2014) et du MAMbo à Bologne (2008). En 2007, cet artiste a co-représenté l’Italie à la 52e Biennale de Venise, avec Francesco Vezzoli. Ses œuvres ont été présentées à Punta della Dogana à l’occasion de l’exposition « Prima Materia » (3013-15) et à Palazzo Grassi au sein des expositions « Le Monde vous appartient » (2011-12), « Italics » (2008-2009) et « Where are We Going? » (2006).