Jean-Luc Moulène

Jean-Luc Moulène est né en 1955 à Reims. Il a fait des études d’esthétique et de sciences de l’art à Paris, où il vit et travaille actuellement. Il se fait remarquer dans les années 90 par une série de photographies d’objets, réalisées d’une manière froide et impersonnelle. À partir de la fin des années 90, Jean-Luc Moulène intègre à sa pratique de nouveaux moyens d’expression, comme la sculpture, le dessin ou les installations. Sa réflexion se concentre sur le statut social de l’artiste : il critique radicalement les représentations séduisantes et esthétisantes, en menant une recherche formelle située à l’opposé et souvent ironique. Lorsqu’on lui demande quels sont les traits caractéristiques de ses œuvres, il répond : “L’évidence absurde, l’horrible révélation, l’éclat de rire...”.

Il a participé à la Biennale de Venise en 2003, à la Biennale de São Paulo en 2002 et à la Documenta en 1997. De nombreuses institutions internationales lui ont consacré des expositions personnelles, dont le Centre d’Art Contemporain de Genève (2003), le Musée du Louvre (2005), le Culturgest de Lisbone (2007), le Dia:Beacon de New York (2011), la Kunstverein Hannover (2015) et le Centre Pompidou (2016).

Noeud 5.1 Varia 01 (Paris, June 2010) – Accrochage

La Toupie – Slip of the Tongue

Rotor – Slip of the Tongue

Tronche / Moon face (Paris, May 2014) – Slip of the Tongue

Tête-à-cul (Paris, Spring 2014) – Slip of the Tongue