Jeff Koons

Jeff Koons est né en 1955 à York, en Pennsylvanie. Il se forme auprès de l’Art Institute de Chicago et du Maryland Institute College of Art où il termine ses études en 1976. Dès le début de sa carrière, dans les années 80, Koons revisite l’héritage du ready-made à la Duchamp et la leçon pop de Warhol : ainsi réalise-t-il des œuvres qui mettent sur le même plateau de la balance œuvre d’art et marchandise. Ses créations nous parlent de consommation, de mauvais goût, des objets banals qui peuplent notre quotidien. Sa série The New, inaugurée au début des années 80, est constituée de vitrines transparentes où Koons expose des appareils électro-ménagers tout à fait courants. La série Celebration, commencée en 1993, isole des objets liés à des événements commémoratifs. De petits ballons en forme d’animaux, des rubans colorés, ou encore d’énormes cœurs sont reproduits en acier inoxydable, ou transposés en huiles sur toiles avec une technique hyperréaliste. En adoptant ce qu’il désigne lui-même comme une « esthétique de la communication », Koons crée un univers d’objets-fétiches parfaitement reconnaissables qu’il répand de manière virale, avec une maîtrise digne d’un professionnel des techniques de marketing et des stratégies publicitaires.

Parmi les expositions personnelles de l’artiste, rappelons celles qui se sont tenues à la Gagosian Gallery de New York (2015), au Whitney Museum of American Art à New York, puis au Centre Georges Pompidou de Paris, au Guggenheim Museum de Bilbao (2014) et à la Fondation Beyeler, à Bâle (2012). Ses œuvres ont été présentées à Punta della Dogana et à Palazzo Grassi lors des expositions « Eloge du doute » (2011-13), « Le Monde vous appartient » (2011-12), « Mapping the Studio » (2009-11), « Une sélection Post-pop » (2006-7) et « Where are We Going? » (2006).