Kōji Enokura

Kōji Enokura (Tokyo, 1942 - 1995) était un artiste japonais. Dans la première phase de sa carrière, il a fait partie du groupe Mono-ha, un mouvement japonais où les artistes ont en commun leur goût pour des matériaux de type naturel et industriel et leur quête d’interaction avec l’espace environnant et l’homme, même si ces prédilections se sont développées sous des modalités variées. En 1971, à l’occasion de la Biennale des jeunes de Paris, Enokura érige un mur en blocs de ciment entre deux pins situés à environ huit mètres d’écart : c’est une de ses célèbres “interventions éphémères” dont il reste différentes documentations photographiques. En revanche, les années 80 et 90 ont été marquées par son passage à la sculpture et à la peinture, des techniques figurant souvent ensemble au sein d’une même œuvre.

Rappelons, parmi les dernières expositions personnelles de cet artiste, celle qui a eu lieu auprès de la Tokyo Publishing House de Tokyo (2015), à la Taka Ishii Gallery, toujours à Tokyo (2015), et à la galerie Blum & Poe, à Los Angeles (2013). Ses œuvres ont été présentées à Punta della Dogana à l’occasion de l’exposition « Prima Materia » (2013-15).