Llyn Foulkes

Llyn Foulkes est né en 1934 à Yakima, Washington. Lorsqu’il s’installe à Los Angeles en 1957, la scène artistique est relativement restreinte. Il connaît ses premiers succès personnels dans les années 60, au moment où il commence à produire ses images à cheval entre le macabre et le surréel, en recourant aux icônes et à la mythologie des États-Unis pour formuler sa critique sociale impitoyable, même si elle n’en est pas moins imprégnée d’ironie. Par le biais de citations allant de l’iconographie dada-surréaliste à l’iconographie pop de Walt Disney (Mickey est un personnage récurrent de ses œuvres), Foulkes souligne avec férocité le déclin moral et politique des États-Unis. Ses sujets, dont beaucoup de visages connus du star-system, sont mutilés, défigurés, tourmentés. Ces cinquante dernières années, Foulkes a su allier une vision crue et expressionniste du monde à d’audaces expérimentations du médium de la peinture, en y intégrant des matériaux non conventionnels comme les cheveux, le coton, ou encore le bois, et en créant des assemblages à base d’objets de récupération. Il vit et travaille actuellement à Los Angeles, en qualité d’artiste et de musicien.

Rappelons, parmi les dernières participations de cet artiste, celle à (d)OCUMENTA (13) en 2012 et la rétrospective de son travail auprès du Hammer Museum de Los Angeles (2013). Ses œuvres ont été présentées à Punta della Dogana à l’occasion de l’exposition « Prima Materia » (2013-15).