Luciano Fabro

Né en 1936 à Turin, Luciano Fabro est un des plus grands représentants de l’Arte Povera (Art pauvre). Lorsqu’il s’installe à Milan en 1959, il fréquente Piero Manzoni et Enrico Castellani et au cours de la Biennale de Venise de 1958, il découvre le mouvement spatialiste de Lucio Fontana qui l’exhorte à délaisser la peinture au profit de la création d’objets s’insérant dans un espace réel et tangible. À la fin des années 60, il intègre le groupe de l’Arte Povera. En 1963, il rédige un manifeste [La mia certezza: il mio senso per la mia azione (pseudo-Baccone) (Ma certitude : le sens que j’attribue à mon action, sous le pseudonyme de Baccone] où il déclare son intérêt pour la question de la perception et l’existence d’une réalité extérieure liée à un intérieur, en défendant l’idée que les œuvres d’art constituent un instrument de compréhension du monde. Il meurt en 2007 pendant le montage de son exposition au Madre de Naples.

Les œuvres de Luciano Fabro ont été exposées à Palazzo Grassi dans 
“Where Are We Going? Œuvres choisies de la collection François Pinault” en 2006 et à Punta della Dogana dans "Slip of the Tongue" (2015-2016).

Tamerlano – Slip of the Tongue