Mark Grotjahn

Mark Grotjahn est né en 1968 à Pasadena, en Californie. Il vit et travaille à Los Angeles. Il s’est essayé, dès son enfance, à produire des motifs abstraits, des triangles et des spirales, en se servant de masques à dessiner. Au cours de ses études, menées dans les années 80 à la Colorado University, sa production créative, basée sur la recherche formelle, se heurte aux principes de l’art du moment, essentiellement voué à l’activisme social et politique. Parti de son profond intérêt pour l’abstraction, Grotjahn finit par suivre comme un chemin à rebours, qui le dirige vers la représentation systématique du monde naturel et de l’univers. Dans ses œuvres, où il cultive son intérêt pour la construction de l’image tridimensionnelle sur un plan à deux dimensions, Grotjahn recourt souvent à deux ou trois points de fuite, afin d’obtenir des motifs abstraits et des effets optiques. En fonction de la distance que l’observateur instaure entre lui-même et l’œuvre, il observe des formes du monde naturel, comme des arbres, des feuilles ou des insectes, ou perd le sens de l’orientation dans un labyrinthe enchevêtré de couleurs et de lignes.

Parmi les expositions personnelles de l’artiste figurent celles auprès de l’Aspen Museum of Art, dans le Colorado (2012) et du Portland Art Museum, dans l’Oregon (2010). Son travail a fait partie d’expositions collectives auprès du Hammer Museum, de Los Angeles (2008) et lors de la Whitney Biennial (2006). Certains tableaux de Grotjahn ont été exposés à Punta della Dogana à l’occasion des expositions « Prima Materia » (2013-15) et « Mapping the studio » (2009-11).