Marlene Dumas

Marlene Dumas est née en 1953 à Cape Town, en Afrique du Sud. Elle vit et travaille à Amsterdam depuis les annés 80. Bien qu’elle expérimente, au début de sa carrière, différents médiums, Marlene Dumas peint aujourd’hui principalement à l’huile sur toile et à l’encre sur papier. La plus grande partie de sa production est constituée de portraits, qui sont des représentations universelles des émotions les plus extrêmes : la souffrance, l’extase, la peur, le désespoir. Le moment crucial de son travail réside dans sa recherche des images dont elle tire son inspiration, provenant aussi bien de journaux que de revues, de photogrammes cinématographiques, ou encore de polaroïds qu’elle prend elle-même. La vie et la mort, les questions de genre, les thématiques raciales, l’innocence et la faute, la violence et la tendresse : tels sont certains des thèmes qu’elle traite dans son travail, où la sphère intime s’allie à des questions sociopolitiques, à des faits divers, ou à de grands sujets de l’histoire de l’art. Toute sa production se fonde sur la conscience que le flux sans fin d’images, qui nous investit chaque jour, interfère sur la perception que nous avons de nous-mêmes et sur notre manière de lire le monde.

En 1995, Marlene Dumas a représenté les Pays-Bas à la Biennale de Venise. « Marlene Dumas – The Image as Burden » est le titre de sa dernière grande rétrospective, accueillie à la Beyeler Foundation de Bâles (2015), à la Tate Modern de Londres, (2015) et au Stedelijk Museum d’Amsterdam (2014-2015). Certaines de ses œuvres ont été présentées à Punta della Dogana à l’occasion des expositions « Prima Materia » (2013-15) et « Mapping the Studio » (2009-11) et à Palazzo Grassi pour « Le Monde vous appartient » (2011-12) et « Sequence 1 » (2007).

Forsaken – Prima Materia

Mamma Roma – Prima Materia