Martin Wong

Martin Wong

Martin Wong est né à Portland, Oregon, en 1946 et il s’installe à New York en 1978. Son travail, fondé sur un réalisme visionnaire et doté d’une grande rigueur, constitue un des legs les plus remarquables de la scène artistique de l’East Village des années 80 et annonce l’intérêt des années 90 pour les questions identitaires. Après avoir obtenu son diplôme de céramiste et effectué maintes performances de rue à San Francisco avec le groupe gay Angels of Light, il décide de devenir peintre et commence un long processus solitaire d’éducation à l’art figuratif. Il s’installe dans le Lower East Side de New York et fréquente l’hétérogène communauté hispanique qui y vit et qu’il représente dans de nombreux portraits. Des immeubles en briques délabrés aux graffiti disséminés sur tous les murs et aux boutiques aux grilles rouillées, en passant par ses voisins aux corps recouverts de tatouages de forçats : Wong peint la vie qui se déroule sous ses fenêtres, en recourant à un style unique alliant le décoratif au réel, le documentaire au fantastique, le religieux à l’érotique. Il meurt du sida en 1999, à l’âge de cinquante-trois ans.

Le travail de Wong a été présenté dans de nombreuses expositions collectives dans les principaux musées des États-Unis, du Mexique, d’Espagne et d’Allemagne, ainsi que dans des expositions personnelles, comme celles au New Museum of Contemporary Art, au San Francisco Art Institute, à l’Exit Art et à la PPOW Gallery de New York.

Voices – Slip of the Tongue

INRI – Slip of the Tongue