Nancy Spero

Née à Cleveland (États-Unis) en 1926, Nancy Spero fait ses études à l’Art Institute de Chicago (1949), bastion de la peinture figurative, avant de passer à l’École des Beaux-Arts de Paris. Figurant parmi les fondatrices à New York de la A.I.R. Gallery, qui promeut les artistes femmes, elle est une pionnière de l’art féministe. Dès la fin des années 60, elle se bat, avec ses créations, contre l’abus de pouvoir généralisé, contre les privilèges occidentaux et les logiques de la domination masculine. Ses œuvres, réalisées avec une intensité particulièrement réaliste – qu’il s’agisse de travaux sur papier ou d’installations éphémères – s’inspirent de faits historiques de l’époque, comme les tortures des femmes au Nicaragua, l’Holocauste et les atrocités réitérées pendant la guerre du Vietnam. Nancy Spero choisit ses modèles féminins au sein d’une ample gamme de sources visuelles : des hiéroglyphes de l’Égypte ancienne aux publicités pour la lingerie hollywoodienne, en passant par la peinture historique du XVIIe siècle français. Les figures de cette artiste coexistent à l’intérieur de compositions dénuées de hiérarchie et renforcent de ce fait les principes d’égalité et de tolérance. Elle s’est éteinte en 2009.

Son travail a été exposé au Museum of Modern Art, au Museu d'Art Contemporani de Barcelone, au Museum of Contemporary Art de Los Angeles et à l’Institute of Contemporary Arts de Londres.

Codex Artaud – Slip of the Tongue

Cri du Cœur – Slip of the Tongue