Paul McCarthy

Paul McCarthy est né en 1945 à Salt Lake City, Utah. Il vit et travaille actuellement à Los Angeles. Il se forme auprès du San Francisco Art Institute et de l’University of Southern California. Il fréquente la CalArts, même s’il n’y est pas inscrit, et il entre en contact avec Allan Kaprow : ainsi McCarthy commence-t-il à se concentrer sur les vidéos et les performances. Sa première production est entièrement basée sur des thèmes qui deviendront ensuite les traits caractéristiques de son travail : la claustrophobie, la répétitivité, l’anxiété. Son art est au service d’une critique impitoyable du système de valeurs dominant du monde occidental : McCarthy mêle les cultures populaires aux symbologies freudiennes, liées au sexe et à la nourriture ; il explore la démence et les traumatismes de l’enfance d’une manière qui dérange le public et frôle le pénible. Ses performances sont chargées de fétichisme et le théâtre de ses actions s’avère être de véritables champs de bataille. Ses installations sont habitées par un imaginaire violent, fait de corps mutilés et imprégné d’une dimension transgressive.

Parmi les expositions personnelles de l’artiste, mentionnons celles qui ont eu lieu à la Monnaie de Paris, à Paris (2014), à la Fondation Nicola Trussardi de Milan (2010), au Whitney Museum of American Art de New York (2008) et à la Tate Modern de Londres (2003). Ses œuvres ont été présentées dans les espaces de Punta della Dogana et de Palazzo Grassi à l’occasion des expositions ‘ »Eloge du doute » (2011-13), « Mapping the Studio » (2009-11), « Une sélection Post-pop’ »(2006-7) et « Where are We Going? » (2006).