Paul Thek

Né à Brooklyn en 1933, Paul Thek fait ses études à l’Art Students League, au Pratt Institute et à la Cooper Union. Au cours d’un séjour en Sicile, puis à Rome en 1963, avec le photographe Peter Hujar, il est profondément frappé par les catacombes et les reliquaires. Il commence peu après la série des Technological Reliquaries (1964-1967), basée sur la rencontre entre des cires anatomiques et des matériaux industriels. Le travail de Paul Thek, qui fréquente les milieux underground réunis autour de la Factory de Andy Warhol, ainsi que le cercle de Susan Sontag, offre une réponse critique au minimalisme et au Pop Art. À la fin des années 60, Thek s’installe en Europe, où il réalise des installations où les visiteurs peuvent pénétrer dans l’espace ainsi créé, où il mêle art, littérature, théâtre et religion. Il meurt du sida en 1988.

Ses œuvres sont aujourd’hui exposées dans de nombreuses collections, dont celle du Hirshhorn Museum and Sculpture Garden de Washington, D.C. et du Whitney Museum of American Art à New York.

Towards an Abstract Art – Slip of the Tongue

Untitled – Slip of the Tongue

Untitled (Meat Cables) – Slip of the Tongue