Pier Paolo Calzolari

Pier Paolo Calzolari

Figure emblématique de l’art contemporain italien, Pier Paolo Calzolari est né à Bologne en 1943 ; il vit et travaille actuellement à Fossombrone, dans les Marches. Dans les années 60, Calzolari intègre les rangs de l’Arte Povera et écrit La casa ideale (La maison idéale), considérée comme un des textes majeurs de ce mouvement. Il réalise dans ces années une série d’œuvres avec des matériaux et des éléments naturels comme les métaux, les végétaux, les minéraux, le feu et la glace. Les structures givrantes de Calzolari sont des œuvres sur lesquelles se forme, avec le temps, une légère couche de givre, indice du processus de transformation alchimique de la matière. Dans tous les travaux de cet artiste, l’objet subit et produit une métamorphose qui devient l’élément central d’un rêve, d’un mystère ou d’un drame, tout en conférant à l’ensemble une dimension théâtrale. À partir des années 70, Calzolari se concentrera sur d’autres formes d’expression, comme la peinture et la performance.

Piero Paolo Calzolari a participé à Documenta (1972, 1992), à la Biennale de Venise (1978, 1980 et 1990) et à la Quadriennale de Rome (1972). En 2011, Ca’ Pesaro – la Galerie Internationale d’Art Moderne de Venise lui a consacré une grande exposition personnelle. Les œuvres de Pier Paolo Calzolari ont été présentées à Palazzo Grassi lors de l’exposition “Where are we going” (2006) et à Punta della Dogana pour l’exposition “Accrochage” (2016).

Senza titolo (Materassi) – Accrochage

Senza titolo (Pala di ferro, lumini, pala di rame) – Accrochage