Pierre Huyghe

Pierre Huyghe est né à Paris en 1962. Figure de proue de la scène artistique française et internationale, il débute dans les années 90. Il réalise des films, des installations et des événements publics où il met en lumière l’importance de l’image en tant qu’instrument sémiotique, indicateur de la dichotomie entre la réalité et sa représentation. « Ce qui m’intéresse, c’est l’aspect vital de l’image, la manière dont une idée, un artefact, un langage peuvent déboucher sur la réalité contingente, biologique, minérale, physique. Je veux exposer quelqu’un à quelque chose, plutôt qu’exposer quelque chose à quelqu’un. » Connu pour ses énormes installations, emplies de vidéos, de sculptures, de sons, d’architectures et même d’animaux, Huyghe explore, dans ses images, la capacité du cinéma à représenter et à distordre les projections mentales des êtres vivants, qui sont en mesure – à son avis – de réaliser des créations inconsciemment artistiques.

Le travail de Pierre Huyghe a fait l’objet d’expositions personnelles dans les plus grands musées du monde : au Centre Georges Pompidou (2013), au LACMA, Los Angeles (2014), au Ludwig Museum, Cologne (2014), ainsi qu'au Reina Sofia de Madrid (2010), à la Tate Modern (2006), au Château de Rivoli (2004) et au Van Abbemuseum de Eindhoven (2001). En 2001, il a reçu le prix spécial de la Biennale de Venise pour la Pavillon Français. En 2002 lui a été décerné le Hugo Boss Prize, et en 2013 le Haftmann Prize. La vidéo “Human mask” a été présentée à Punta della Dogana dans le cadre de l’exposition “Accrochage” (2016).

Untitled (Human Mask) – Accrochage