Rachel Whiteread

Rachel Whiteread est née en 1963, à Londres. Elle a fait des études de peinture auprès de la Brighton Polytechnic, puis de sculpture à la Slade School of Fine Art. L’artiste se consacre essentiellement à la création de monumentales sculptures en plâtre, résine, polyurétane et caoutchouc. Ces matériaux, tout comme la technique du calque, sont habituellement employés au cours de la phase préparatoire d’une sculpture. Rachel Whiteread, en revanche, les utilise en vue de pièces finies. Elle cherche à donner forme au vide et à le traduire à travers la matière : au fil des ans, elle a donné du volume à des intérieurs d’armoires, à des baignoires et sous les lits, en créant de véritables monuments aux interstices et aux « espaces morts ». Il ne reste, de ces enveloppes, que de très légères empreintes sur la superficie des sculptures. House (1993), le calque d’une maison victorienne que l’artiste réalise en remplissant les intérieurs de ciment, qui seront ensuite libérés par la destruction des murs extérieurs, est très représentatif de sa démarche. L’artiste concrétise ainsi sa réflexion sur la spéculation immobiliaire qui investit de nombreux quartiers de Londres.