Robert Irwin

Robert Irwin est né en 1928 en California où il vit et travaille encore aujourd’hui. Après sa formation initiale comme peintre, dans les années 60 et 70 il se concentre sur l’observation des phénomènes de perception. En reconnaissant la nature “contingente” de l’art, autrement dit son lien indissociable du milieu environnant, l’artiste prête une attention extrême à l’espace. Par le biais de subtiles stratégies, comme l’emploi du néon et du nylon, il expérimente les différents types de lumière, en tant qu’élément capable de modifier les relations spatiales en jouant avec le rythme, la densité, la température et les rapports chromatiques. Ses installations fluorescentes mènent à un art qui n’oriente pas l’observateur vers les aspects matériels et visibles du monde, mais vers sa propre prise de conscience de l’espace. Pionnier des mouvements californiens “Light and Space” et “Conditional Art”, Irwin, qui a intériorisé la portée du mouvement minimaliste, mêle sa recherche artistique à des projets liés à l’architecture et au paysage, en concevant par exemple le luxuriant Central Garden du Getty Center de Los Angeles (achevé en 2005).

Robert Irwin a été exposé au Hirschorn Museum de Washington (2016), à Dia Beacon à New York (2015), à la Villa Panza de Varese (2013), à l’Association of Visual Artists de Vienne (2013) et au Walker Art Center de Minneapolis (2010). Son œuvre #8 X 8’ Fourfold (2010) a été présentée à Palazzo Grassi lors de l’exposition “L’Illusion des lumières” (2014-15).

#8x8’ Fourfold – L'Illusion des lumières