Roman Opałka

Roman Opałka (Hocquincourt, France, 1931 - Chieti, 2011) est un artiste franco-polonais. En 1965, il lance à Varsovie son projet permanent Opalka 1965/1 - ∞ (1956-2011). Chaque jour il peint, de manière obsessionnelle, avec une peinture acrylique blanche sur des toiles verticales de même format et toutes intitulées Détails, des chiffres en ordre croissant, en partant du numéro 1. Arrivé à la fin de la toile, avec un certain chiffre, Opalka repart avec le chiffre suivant, sur une nouvelle toile, et ainsi de suite. Au fil des ans, il peint avec une couleur de plus en plus claire sur ses toiles, qui étaient noires au départ : les derniers chiffres, présents mais invisibles, sont écrits en blanc sur blanc. Tel est l’ambitieux projet de Opalka : donner une forme tangible au temps et quantifier l’infini, ce qui ne peut être, par définition, ni représenté, ni compris. À partir de 1972, Opalka commence simultanément un autre projet sur l’auto-portrait, où l’artiste enregistre sa propre voix annonçant le dernier chiffre peint et fait une photo de lui-même à la fin de chaque journée de travail. La dédition d’Opalka à l’exploration de ce thème prend fin en 2011, avec le décès de l’artiste.

Les dernières expositions personnelles de Roman Opalka ont eu lieu auprès de la galerie Christie’s Mayfair de Londres (2015), de la galerie de Dominique Lévy à New York (2015), de la galerie Michela Rizzo de Venise et au Muséo Correr, toujours à Venise (2011). Trois Détails ont été présentés à Punta della Dogana dans le cadre de l’exposition « Prima Materia » (2013-15).

OPALKA 1965 / 1 ∞ – 4963115 – Prima Materia

OPALKA 1965 / 1 ∞ – 4914800 - 4932016 – Prima Materia