Takashi Murakami

Takashi Murakami est né en 1962 à Tokyo. Il se forme auprès de la Tokyo National University of Fine Arts and Music, où il étudie la peinture traditionnelle japonaise. Il vit et travaille actuellement entre New York et Tokyo. Murakami tire les matériaux pour ses sculptures, peintures et installations de l’iconographie de la société contemporaine japonaise. Malgré ses références évidentes à la leçon pop d’artistes occidentaux (notamment Andy Warhol et Jeff Koons), la pratique artistique de Murakami plonge ses racines dans la culture de masse nippone et révèle son attention particulière pour le monde des Otaku, la subculture japonaise des passionnés de mangas, qui s’est répandue dans les années 80. Pour qualifier ses propres œuvres, Murakami a forgé le terme de ‘superflat’, désignant une esthétique bidimensionnelle, uniformisée par la couleur et par des surfaces polies, où se lit en filigrane l’héritage excentrique du style traditionnel japonais de la période Edo (1603-1868). En même temps s’effacent les hiérarchies entre la culture savante et la culture populaire, entre l’original et ses copies, entre l’art et la production en série, en parfait accord avec la logique postmoderne.

Parmi les expositions personnelles de l’artiste, rappelons celles qui ont eu lieu à Palazzo Reale, à Milan (2014), au Château de Versailles (2010) et au Guggenheim Museum de Bilbao (2009). Ses œuvres ont été présentées à Palazzo Grassi lors des expositions ‘Le monde vous appartient’ (2011-12), ‘Mapping the Studio’ (2009-11), ‘Une sélection Post-pop’ (2006-7) et ‘Where are We Going?’ (2006).