Tetsumi Kudo

Né à Osaka en 1935, dans une famille d’artistes, Tetsumi Kudo travaille surtout dans les années 50 au moment où le Japon, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale connaît une rapide reprise économique et jouit d’une solide stabilité politique. Il commence ses études à l’Université des Arts de Tokyo où il reçoit une éducation artistique traditionnelle. Cependant, dans le sillage du climat agité des années 60, il commence à créer des œuvres provocatrices, dénuées de toute inhibition. Lorsqu’il s’installe à Paris en 1962, il réalise des installations où des fragments artificiels de corps sont mélangés à des montres, des thermomètres et des burettes de laboratoire : Kudo ne veut rien apprendre de la culture européenne ; il déclare que c’est plutôt au monde occidental de tirer la leçon des artistes orientaux. En effet, Kudo s’emploie à souligner, dans ses œuvres, les pathologies et les contradictions de la société européenne de l’après-guerre.

Dans les années 80, l’art de Kudo change d’esprit, devient plus réflexif : ses œuvres perdent leur caractère viscéral et deviennent abstraites et contemplatives. Ses travaux ont été exposés dans différentes institutions internationales, dont la Maison Rouge de Paris en 2007, et le Walker Art Center et l’Andrea Rosen Gallery en 2008.

Votre Portrait / Paradise – Slip of the Tongue

Cybernetic Art – Slip of the Tongue