Yael Bartana

Yael Bartana est née en 1970 à Kfar Yehezkel, en Israël. Elle vit et travaille aujourd’hui entre Amsterdam, Tel Aviv et Berlin. Bartana réalise des photographies, des installations et des vidéos axées surtout sur sa réflexion sur la question israélo-palestinienne. Son travail explore le thème de l’appartenance à la terre d’origine, de l’identité nationale et du rôle que joue la mémoire collective dans la constitution d’un pays. Dans ses premières vidéos, Bartana filme des rituels publics, folkloriques et militaires qu’elle altère et déforme en travaillant sur le son et en ralentissant le mouvement des images. Yael Bartana s’est mise dernièrement à introduire des éléments de fiction et des ‘situations’ construites à l’avance comme des narrations réelles. Entre 2006 et 2011, Bartana s’est occupée en Pologne du projet 'And Europe Will Be Stunned' qui traite de la relation entre l’hébraïsme et l’identité nationale polonaise et repose sur le Jewish Renaissance Movement in Poland (JRMiP), un groupe politique utopiste qu’elle a elle-même fondé en 2007.

En 2010, Yael Bartana a reçu le prix Artes Mundi 4. En 2011, elle a représenté la Pologne à l’occasion de la 54e Biennale d’Art de Venise. Parmi les expositions personnelles de l’artiste figurent celles auprès de la Petzel Gallery de New York (2015), de Capitain Petzel à Berlin et de la Galleria Raffaella Cortese à Milan. La vidéo A declaration (2006) a fait partie des œuvres présentées au sein de l’exposition « Paroles des images » (2012-13) à Palazzo Grassi.