Yang Fudong

Yang Fudong est né en 1971 à Beijing, en Chine. En 1995, il termine ses études de peinture à la China Academy of Fine Arts, à Hangzhou. Il vit et travaille actuellement à Shanghaï. Il passe aussitôt de la peinture à la vidéo, sans renoncer toutefois aux références à la peinture traditionnelle chinoise. Ses installations-vidéo multicanales doivent beaucoup à la culture cinématographique hollywoodienne, notamment au film noir, mais qu’il élève savamment à un autre niveau. Imprégnés de poésie et de lyrisme, ses films oniriques dépeignent la condition des jeunes générations chinoises, oscillant entre la tradition et le présent, la douloureuse conséquence de la modernisation de la Chine. Réalisés en 35mm, ses films se fondent sur une image sophistiquée et, jouant sur sa prédilection pour le noir et blanc, créent des atmosphères suspendues où le temps et l’espace s’enveloppent de mystère.

Parmi les expositions personnelles de l’artiste, mentionnons celles qui ont eu lieu en 2015 auprès du Yuz Museum de Shanghaï, de la Galerie Marian Goodman à Paris et de l’Auckland Art Gallery Toi o Tamaki, en Nouvelle-Zélande. Son œuvre Liu Lan (2003) a été présentée au sein de l’exposition « Paroles des images » (2012-13) à Palazzo Grassi.