Yayoi Kusama

Yayoi Kusama est née en 1929 à Matsumoto, au Japon. Elle a étudié la peinture Nihonga, en réaction à la diffusion du style artistique occidental. En 1957, elle s’installe aux États-Unis où elle réside jusqu’en 1972, année où elle décide de retourner au Japon. La réflexion artistique de Kusama est une réponse ironique au langage du minimalisme et de l’expressionnisme abstrait, même si elle maintient dans son travail des éléments empruntés à ces deux mouvements. Vers la fin des années 50, elle produit les Infinity Nets, d’immenses toiles monochromes sur lesquelles elle intervient avec une sorte de filet à mailles rondes très serrées. Quelques années plus tard, elle assemble des objets trouvés (des fauteuils et des manteaux, par exemple), puis elle les recouvre de sachets remplis d’ouate qu’elle peint en blanc, jusqu’à obtenir des superficies parsemées d’excroissances aux formes phalliques. Elle ajoute ensuite à ces installations, qui prendront avec le temps un caractère d’environnement, ce qui deviendra sa griffe personnelle, un motif à pois rouges, dont elle revêt des superficies entières. Elle intervient aussi avec des éclairages psychédéliques et des miroirs qui reproduisent les images en des dizaines de reflets, en formant un labyrinthe perceptif où les objets se confondent avec leur support.