Zoe Leonard

Zoe Leonard

Née en 1961 à New York, où elle vit et travaille aujourd’hui encore, Zoe Leonard est une photographe autodidacte, fortemente liée à l’activisme féministe et au combat pour les droits des homosexuels. Même si elle a souvent axé son travail sur la question du genre et des stéréotypes associés à la femme, elle ne s’est pas limitée à ces domaines. Cette artiste a développé une réflexion sur la nature du medium photographique et sur la perception des images, sur l’histoire et sa représentation muséale. Son séjour de deux ans dans une localité isolée en Alaska, au milieu des années 90, a profondément marqué tout son travail et suscité chez elle un vif intérêt pour les rapports entre la culture et la nature, comme l’attestent ses photos de pièces de gibier décapitées, dépouillées et éviscérées par des chasseurs du Nord. Ces travaux d’une grande crudité désavouent l’image d’une nature libre et intacte véhiculée par la peinture et la photographie américaines du XIXe siècle, en montrant que l’homme et les animaux sont en réalité victimes d’une coexistence forcée.

Les œuvres de Zoe Leonard ont été exposées à Palazzo Grassi dans “Paroles des images” (2012) et à Punta della Dogana dans "Slip of the Tongue" (2015-2016).

Untitled – Slip of the Tongue