Treasures from the Wreck of the Unbelievable

Palazzo Grassi, Punta della Dogana
09/04 - 03/12/2017

Exposition

Treasures from the Wreck of the Unbelievable
Damien Hirst
Jusqu'au 3 décembre 2017

« Treasures from the Wreck of the Unbelievable ». Première exposition majeure consacrée à Damien Hirst en Italie depuis la rétrospective de 2004 au Museo Archeologico Nazionale de Naples en 2004 (« The Agony and Ecstasy »), son commissariat est assuré par Elena Geuna, commissaire des monographies dédiées à Rudolf Stingel (2013) et Sigmar Polke (2016) à Palazzo Grassi.

C’est la première fois que la Collection Pinault confie à un seul artiste ses deux espaces vénitiens, Palazzo Grassi et Punta della Dogana, offrant ainsi une surface d’exposition de plus de 5000m2.

« Treasures from the Wreck of the Unbelievable » est le projet le plus ambitieux jamais produit par Damien Hirst. Dix ans de travail auront été nécessaires pour que l’artiste mène à bien ce projet artistique extraordinaire, au sens littéral du terme, narrant l’histoire du vaisseau antique ‘Unbelievable’ (Apistos en grec koinè), de son naufrage et de la découverte de sa précieuse cargaison : l’impressionnante collection de Aulus Calidius Amotan, un esclave affranchi plus connu sous le nom de Cif Amotan II, destinée à un temple dédié au soleil.

Télécharger l’App officielle

Biographie

Damien Hirst est né en 1965 à Bristol et a grandi à Leeds. De 1986 à 1989 il étudie les arts plastiques au Goldsmiths College. Alors qu’il est en deuxième année, il conçoit et réalise l’exposition collective « Freeze », célèbre pour avoir lancé non seulement le travail de Damien Hirst mais de toute une génération d’artistes britanniques. En 1995, il reçoit le Turner Prize. Damien Hirst vit et travaille à Londres et à Gloucester, Royaume-Uni.

Depuis les années 1980, Damien Hirst explore différentes pratiques artistiques : installation, sculpture, peinture, dessin afin d’approfondir les relations complexes qui existent entre l’art, la beauté, la religion, la science, la vie et la mort. A travers des oeuvres telles que The Physical Impossibility of Death in the Mind of Someone Living (1991), l’emblématique requin plongé dans du formaldéhyde, et For the Love of God (2007), moulage en platine d’un crâne serti de 8,601 diamants parfaits, l’artiste questionne les systèmes de croyance contemporains et dissèque les incertitudes se trouvant au coeur de l’expérience humaine.

Depuis 1987, plus de 90 expositions personnelles de Damien Hirst ont été organisées dans le monde et le travail de l’artiste inclus dans plus de 300 expositions collectives. En 2012, la Tate Modern lui consacre une grande rétrospective à l’occasion des Jeux Olympiques de Londres. D’autres expositions personnelles ont notamment été présentées au Qatar Museums Authority, ALRIWAQ Doha (2013-2014) ; à Palazzo Vecchio, Florence (2010) ; à l’Oceanographic Museum, Munich (2010) ; au Rijksmuseum, Amsterdam (2008) ; à l’Astrup Fearnley Museet fur Moderne Kunst, Oslo (2005) ; au Museo Archeologico Nazionale, Naples (2004).

Vidéo

Miniguide

Audioguides