Carte postale de Nice

La Côte d’Azur, avec ses vues typiques, est un lieu récurrent dans l’œuvre de Martial Raysse. Une grande partie de ses pièces sont imprégnées de son attraction irrésistible pour les horizons méditerranéens, pour l’univers du temps libre, la douce insouciance et le plaisir. Le paysage de Nice est le décor idyllique de la Conversation printanière (1964) et la “jungle” balnéaire, qui caractérise bien des assemblages de l’artiste, se développe majestueusement dans la pétillante Raysse Beach (1962), placée sous le soleil d’une enseigne au néon, rythmée par les chansons des Beach Boys, s’échappant d’un juke-box… Ici Plage, comme ici-bas (2012) réinvente le rêve de la Côte d’Azur à travers un paysage véritablement utopique, qui s’étend de la Montagne Sainte-Victoire au littoral, tel un souvenir décalé du Printemps de Botticelli (1478-1482).