Petites et grandes sculptures

Dans les années 60, Martial Raysse réalise des assemblages hétéroclites en s’appropriant et en accumulant des objets quotidiens, emblèmes de la société de consommation ; puis dans un second temps, au cours de la période dite Coco Mato, il crée d’étonnants micro-univers recelés dans des boîtes. En 1980, Il découvre le “plastiroc”, une pâte à base minérale, à la fois résistante et tendre, donc aisée à modeler. Ses visions et ses narrations se condensent souvent en une galerie de personnages dotés de références historiques et se teintent d’un humour corrosif et d’ambiguïté : animaux fantastiques, héros de récits et de chants populaires, la figure de Charlot, démons, lutins, fées et divinités lunaires.