Bruce Nauman

Bruce Nauman est né en 1941 à Fort Wayne, Indiana. Il vit actuellement à Pasadena, en Californie. Dans les années 60, il fait ses études à l’université du Wisconsin à Madison, puis à la University of California à Davis. Il aborde le monde de l’art tout d’abord comme peintre, puis se consacre, à partir de 1965, à la sculpture, la performance et la vidéo. Il réalise, dans ces années, des sculptures qui sont des calques d’objets ou des parties de son propre corps. Ses œuvres au néon, où se succèdent des mots dénués de sens, explorent le caractère illisible et incommunicable de la réalité. Nauman considère l’œuvre d’art comme une action qui déclenche chez le spectateur des réactions physiques (le malaise, la perte des repères) et psychologiques (le rire, l’angoisse), en analysant les inéluctables contradictions de l’existence humaine comme la tension entre la vie et la mort, le plaisir et la souffrance, l’amour et la haine.

En 1999, Bruce Nauman reçoit le Lion d’or en tant que meilleur artiste de la Biennale de Venise et en 2009, il représente les États-Unis dans le pavillon qui remporte le prix de la meilleure participation nationale. Les dernières expositions personnelles de Nauman ont eu lieu auprès de la Fondation Cartier pour l’art contemporain, à Paris (2015), à la Friedrich Kiesler Stiftung de Vienne (2015) et à la Gagosian Gallery de Paris (2015). Ses œuvres ont été présentées à Punta della Dogana à l’occasion des expositions « Dancing with Myself » (2018), « Prima Materia » (2013-15), « Éloge du doute » (2011-13) et « Mapping the studio » (2009-11) et à Palazzo Grassi dans le cadre des expositions « Paroles des images » (2012-13) et « Where are We Going? » (2006).