Enrico David

Enrico David est née en 1966 à Ancona, Italie. Son œuvre est traversée de références à la philosophie, l’anthropologie, la psychologie et la sexualité. Avec une esthétique proche d’un surréalisme contemporain, il représente des corps en métamorphose, leurs dissolutions, à l’image d’un art moderne qui tend à l’abstraction, que ce soit le médium du tableau ou de la sculpture. Enrico David revient toujours au corps comme point de départ. Il voit dans la figure humaine une métaphore de la transformation, qu’il considère implicite à l’acte de création tant dans les formes que dans la possibilité de créer des significations possibles. En gardant une cohérence de langage visuel, il puise dans une grande variété de techniques, utilise le bronze mais aussi le jesmonite, un matériau oublié fait de gypse et de résine acrylique. Ses sujets anthropomorphes, entre délicatesse et brutalité, ne sont pas complètement formés ; ils se développent et suggèrent parfois la mélancolie, l’incertitude ou la douleur.

Son travail a été présenté à Punta della Dogana à l'occasion de l'exposition « Untitled, 2020 » (2020).