James Lee Byars

James Lee Byars est né en 1932 à Detroit, Michiga, et mort en 1997 au Caire. Lorsqu’il s’installe au Japon, en 1958, il est fasciné par le théâtre Nô et par les rituels shintoïstes. Dans ses œuvres, les éléments sensibles, abstraits et symboliques de la culture orientale se mêlent aux connaissances artistiques et philosophiques de l’Occident. Par ses installations, ses œuvres sur papier et ses inoubliables performances, Byars remet en discussion les confins entre l’art et la vie, en opérant la synthèse de mouvements différents : de l'orientalisme à l’art conceptuel, du minimalisme aux expérimentations de Fluxus. Tout au long de sa carrière, l’artiste allie formes géométriques et matériaux luxueux comme le marbre, les bois précieux, les roses rouges et surtout la feuille d’or, dont la couleur symbolise pour lui l’éternité, la beauté et la perfection.

Son travail a été présenté à la Punta della Dogana à l'occasion des expositions « Prima Materia » (2013-15) et « Untitled, 2020 » (2020).

Byars is Elephant – Prima Materia