Magdalena Abakanowicz

Magdalena Abakanowicz est née à Falenty, Pologne, en 1930. Elle est décédée en 2017 à Varsovie, Pologne. Marquée par les violences et les conflits sociopolitiques de l’après-guerre en Pologne, Magdalena Abakanowicz signe une œuvre en rupture avec le passé. Dès le début des années 1960, elle révolutionne la sculpture en textile grâce à son travail à la main de la laine, du chanvre, du lin et du sisal. Elle rompt avec la tapisserie décorative et invente des formes volumineuses tridimensionnelles, réservoirs d’échanges complexes et contradictoires. Elle fait partie, avec Sheila Hicks et Geta Brătescu, des plus célèbres « artistes de la fibre » qui ont poursuivi les développements radicaux de l’artiste germano-américaine Anni Albers.

Son travail a été présenté à Punta della Dogana à l'occasion de l'exposition « Untitled, 2020 » (2020).