Stéphanie Saadé

Stéphanie Saadé témoigne de son intérêt pour les espaces muets où se lisent les signes d’une vie absente. Avec ses espaces ouverts sur le vide et fermés sur l’avenir, elle suggère des non-lieux. Ni leur vocation antérieure, ni leur éventuelle destination n’est lisible. Leur identité aussi est incertaine. Toute une architecture mentale se dessine suggérant les trajets et errances de la mémoire. De l’objet au souvenir ou du souvenir à l’objet, sa démarche est habitée par ce double mouvement. Pour y parvenir, elle crée des oeuvres d’une facture dépouillée et austère.

Son travail a été présenté à Punta della Dogana à l'occasion de l'exposition « Luogo e Segni » (2019).