Ateliers pour tous en ligne : Ryoko Sekiguchi

28/04 - 02/05/2020

Evènement

Du mardi 28 avril au samedi 2 mai
Pourquoi mange-t-on ?
avec Ryoko Sekiguchi, écrivaine

A partir du mois d'avril, le cycle d'ateliers pour tous proposé par Palazzo Grassi - Punta della Dogana devient digital. Il est réalisé en collaboration avec des invités exceptionnels opérant dans différents secteurs de la créativité contemporaine. Les participants sont invités à participer aux activités en suivant de indications simples, visant à susciter des points de vue inédits sur leur propre vie quotidienne. Chaque semaine, les activités sont publiées sur les comptes Instagram e Facebook de Palazzo Grassi avec l'hashtag #palazzograssiatyours.

Du 28 avril, l'écrivaine Ryoko Sekiguchi propose l'atelier 'Pourquoi mange-t-on ?' et nous invite à voyager avec l'imagination et le palais, pour comprendre pourquoi penser à la nourriture est penser au monde.

Ryoko Sekiguchi est une écrivaine d'expression française et japonaise. Elle travaille sur la question du goût, des perceptions.

Télécharger tous les textes et les activités proposées par Ryoko

Jour 1

Avez-vous déjà songé au nombre de kilomètres de pâtes que vous avez consommés jusqu’à aujourd’hui  ?
« 1 kilomètre  ? 100  ? Jusqu’à la lune  ? […] ce serait amusant, et même judicieux (!) d’adopter comme unité de mesure non le poids, mais la longueur. « Tiens, j’ai un petit creux  ! je me ferais bien 2 mètres de spaghetti » « Reprends-en, ces nouilles sont toutes fines, 12 mètres, ce n’est rien ! » « Pour votre santé, ne dépassez pas 36 mètres de râmen par semaine… » Ryoko Sekiguchi

Combien de kilomètres de nouilles avez-vous consommés dans votre vie  ? Faites-nous savoir su Instagram avec l'hashtag #PalazzoGrassiatyours.
Télécharger le texte intégral de Ryoko

Jour 2

Qu’est-ce qui se passe exactement, lorsque vous portez quelque chose à votre bouche ?
« Chaque bouchée, lors de nos repas, est une rencontre entre deux personnes : la nourriture et votre bouche. Parfois, votre bouche désire mettre en elle aussi souvent que possible des douceurs, tels des bonbons ou du nougat. Il lui arrive aussi d’être surprise lors de la première rencontre avec un produit, durant un voyage. » Ryoko Sekiguchi

Ecrivez une pièce de théâtre, supposant un dialogue entre les plats et notre palais ! Partagez-le sur Instagram, avec l'hashtag #PalazzoGrassiatyours.
Télécharger le texte intégral de Ryoko

Jour 3

Quels sont les symboles qui nous sauvent ?
« Ce n’est pas une mauvaise idée de faire la liste de nos envies, ou plutôt la liste des envies de chacun des membres de notre corps… Traçons la carte du territoire de notre corps ! Vous êtes libres de dessiner la carte comme bon vous semble. À la manière d’une carte du monde, ou sous la forme de la silhouette de votre corps, en couleurs, noir et blanc, ou même un collage de dessins ou de photographies… » Ryoko Sekiguchi

Dessinez la carte de votre corps, en réfléchissant aux choses que vous souhaiteriez manger et qui vous manquent. Partagez-la sur Instagram, avec l'hashtag #PalazzoGrassiatyours.
Télécharger le texte intégral de Ryoko

Jour 4

Quel est le goût de l’autre ? (Ceci n’est pas un texte cannibale)
« Sont cuisiniers professionnels ceux qui savent imaginer les goûts des autres. Mais nous aussi, à chaque fois que nous faisons la cuisine pour une autre personne, notre territoire gustatif s’agrandit, ainsi que notre imagination du corps des autres, et du rapport que chacun entretient avec la cuisine, y compris les sentiments, les affections et les peurs. C’est en cela que réside la subtilité, mais aussi le plaisir de préparer des repas pour les autres. » Ryoko Sekiguchi

Pensez à un invité spécial et immaginez le menu qui lui plairait ! Partagez-le sur Instagram, avec l'hashtag #PalazzoGrassiatyours.Télécharger le texte intégral de Ryoko

Jour 5

Quel sera le « premier plat » que vous mangerez après leconfinement ?
« Aujourd’hui, le temps est suspendu, et nous sommes dans l’attente du jour de sortie, de nos retrouvailles. Nous demeurons dans le ventre de notre maison, en attendant de revoir le monde, et nous allons plutôt poser cette question-ci : Quel serait le « premier plat » que vous voudriez manger le jour de votre naissance ? Ce jour-là, quelles jeunes feuilles, quels fruits, quels légumes aimeriez-vous rencontrer de nouveau ? Avec qui ? Et où ? » Ryoko Sekiguchi

Sur l’herbe, en plein air, cela, j’en suis sûre. Télécharger le texte intégral de Ryoko