Projection "Mon Oncle"

Teatrino de Palazzo Grassi
15/11/2014
H 16:00

Evènement

En collaboration avec l'Institut Français, l'Alliance Française de Venise, Les Films de Mon Oncle et l'Université Iuav, Palazzo Grassi - Punta della Dogana accueille au Teatrino la projection du film Mon Oncle du réalisateur français Jacques Tati suivie d'une table ronde.

Samedi 15 novembre au Teatrino de Palazzo Grassi
à 16h : projection du film Mon Oncle. Le film sera projeté en français avec des sous-titres italiens.
à 18h : table ronde modérée par Marco Bertozzi, professeur de cinéma à l'université Iuav, avec Jean-Louis Cohen, commissaire du Pavillon français 2014, Stéphane Goudet, critique de cinéma, et Macha Makeïeff, metteur en scène et créatrice de décors et costumes
à 19h : cocktail
La table ronde sera en français. Un service de traduction simultanée en italien sera disponible.
Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Pour la 14e exposition internationale d'architecture de Venise, le Pavillon français, « La Modernité, promesse ou menace? », est consacré à l'histoire de l'architecture des complexes résidentiels en béton. Le commissaire Jean-Louis Cohen y questionne les illusions générées par une modernité uniquement concentrée sur le progrès, le bien-être et l'uniformisation. Mon Oncle, en particulier le décor de la villa, a représenté la source d'inspiration de l'une des quatre salles du Pavillon qui a reçu la Mention Spéciale du Jury pour avoir su débattre des conséquences des succès et des défaites liés à une vision utopique de la modernité.

Le petit Gérard aime passer du temps avec son oncle, M. Hulot, un personnage rêveur et bohème qui habite un quartier populaire et joyeux de la banlieue parisienne. Ses parents, M. et Mme Arpel, résident quant à eux dans une villa moderne et luxueuse, où ils mènent une existence monotone et aseptisée. Un jour que Gérard rentre d’une énième virée avec son oncle, M. Arpel prend la décision d’éloigner son fils de M. Hulot. Il tente alors de lui trouver un travail dans son usine de plastique, tandis que sa femme lui organise un rendez-vous galant avec l’une de leurs voisines…

Troisième long-métrage de Tati sorti en 1958, Mon Oncle est l'un des chefs-d'œuvres burlesques du cinéma français. On y retrouve le personnage de Mr. Hulot à travers lequel le réalisateur dénonce avec humour et subtilité les mutations de la société française des Trente Glorieuses. Avec d’un côté le monde moderne incarné par les Arpel, et de l’autre le monde « ancien » représenté par M. Hulot et son voisinage, Mon Oncletémoigne de la modernité grandissante et de l’artificialité des relations qui en découle, à travers une mise en scène d’une précision presque géométrique et une utilisation habile du son. Plus d'un demi-siècle après sa sortie, Mon Oncle reste toujours aussi drôle et percutant.

Jacques Tati déclarait « Il n’y a pas de message dans mon film. Cependant je peux dire que je suis frappé par l’indifférence du monde moderne. Que signifient la réussite, le confort, le progrès si personne ne connaît plus personne, si l’on enlève des immeubles faits à la main pour les remplacer par du béton […] ? ». Peut-être que, comme le soulignait Macha Makeïeff, créatrice de décors et costumes, son objectif était seulement de « dire la beauté plastique implacable de Mon Oncle, le raffinement et l’écoute complice de la modernité comme terrain de jeux des adultes défaillants qui l’ont rêvé, désiré et construit ».

En collaboration avec l'Institut Français, l'Aliance Françaisde de Venise, Les Films de Mon Oncle, et l'Università IUAV di Venezia, Dipartimento di Culture del Progetto - Laboratorio di teoria delle immagini.