Roni Horn

Comme le souligne Roni Horn dans un entretien avec James Longwood, « la version mutable de l’identité n’est pas une aberration… la version fixe en est une ». En ce sens, les autoportraits de Roni Horn témoignent de la nature éphémère du moi. a.k.a., acronyme de « also known as » ou alias, est composé de trente portraits photographiques de l’artiste, présentés par paires, sur lesquelles elle apparaît tantôt enfant, tantôt adolescente ou encore à l’âge adulte. L’identité de Horn est ici multiple, et l’oeuvre crée des permutations infinies d’ellemême. La période couverte par ces photographies, mettant en évidence la relation entre memoire et identité, remet en cause fondamentalement la notion de l’immuabilité du moi.