Nina Canell - Days of Intertia, 2015

Days of Inertia de Nina Canell est composé de nombreux fragments de grès recouverts d’autant de flaques d’eau qui semblent mystérieusement immobiles, comme suspendues. Un vernis hydrophobe apposé sur le tranchant de chaque fragment crée une frontière invisible qui empêche l’eau, versée délicatement chaque jour, de s’écouler. L’installation de cet « archipel » liquide, délicat et éphémère, dans une salle fortement caractérisée par la présence de l’eau instaure une relation poétique subtile avec l’environnement architectural, naturel et atmosphérique de Punta della Dogana, ainsi qu’avec la mémoire du lieu, puisqu’une première version de l’oeuvre, composée de trois fragments, y a été présentée en 2016 dans l’exposition « Accrochage ».