The Shore, 2014

Luc Tuymans tire parti de toutes les techniques du cinéma et de la photographie. Il recadre ainsi ses sujets de manière insolite et recourt aux procédés du gros-plan, du flou, de la nuit américaine ou de la surexposition. Le tableau Surrender [Reddition] fait ainsi référence à la scène d’ouverture du film Twist of Sand [Du sable et des diamants], réalisé par Don Chaffey en 1968. Un ancien officier de la marine britannique, devenu contrebandier, est confronté avec son passé lorsqu’il doit, pour récupérer une cargaison de diamants, retourner dans les eaux dangereuses de la Côte des Squelettes, à proximité de la frontière angolaise. Il est alors hanté par le souvenir d’un épisode de la Seconde Guerre mondiale : une mission de recherche et de destruction dans ces eaux impliquant un sousmarin allemand et le massacre de son équipage. Ce traumatisme s’exprime avec intensité dans la séquence d’ouverture du film où les silhouettes des marins émergent progressivement de l’ombre en agitant les bras en signe de reddition. Aussi, ce tableau constitue-t-il une exception dans l’oeuvre de Luc Tuymans, qui se refuse généralement à utiliser le noir. Ici, il sert à sublimer l’effet dramatique de la scène, à l’instar du noir chez Francisco de Goya.